Menu


Fred Rister remporte
la deuxième édition du Prix de la Brasserie Barbès
pour son roman « Faire danser les gens »

Deuxième édition et deuxième gagnant pour le prix littéraire de la Brasserie Barbès. Choisi parmi une sélection de 7 ouvrages mettant la musique à l’honneur, le jury, présidé cette année par Juliette Armanet, aura finalement tranché le soir-même de l’évènement, ce mercredi 22 mai 2019.
C’est donc “Faire danser les gens” de l’auteur Fred Rister, 57 ans, qui remporte le Prix de la Brasserie Barbès.



De la musique, des mots et du style

Trois références qui ont eu toute leur importance ce mercredi 22 mai 2019 avec le Prix de la Brasserie Barbès. Établissement à l’emplacement unique au coeur du 18ème arrondissement, la Brasserie Barbès rend hommage aux grands prix littéraires parisiens, la touche « Barbès » en plus. Car au-delà de la belle prose,ce prix récompense l’auteur(e) de la meilleure oeuvre littéraire s’inspirant de l’univers de la musique.

Composition du jury

Armanet

Juliette Armanet
(présidente du jury)

//musicienne

Augé

Gaspard Augé

//musicien

Baumgartner

Thomas Baumgartner

//journaliste

Bergmann

Boris Bergmann

//écrivain

Demina

Regina Demina

//musicienne

Johannin

Simon Johannin

//écrivain

De-Maigret

Caroline de Maigret

//égérie de mode et productrice

Pernet

Léonie Pernet

//musicienne

Smile

Kiddy Smile

//musicien

Tacou

Georgina Tacou

//écrivaine

Illustrations par Alexandra Compain Tissier

Sélection littéraire

7 livres en compétition

Choisis pour leur thème (en lien avec la musique), leur audace et leur style, découvrez les sept ouvrages qui passeront entre les mains du jury du Prix de la Brasserie Barbès d’ici le 22 mai.


• Encore plus de bruit, de Maud Berthomier
• On ne vit qu'une heure, de David Dufresne
• Girls rock, de Sophie Rosemont
• La mélodie sanctuaire, de Arnaud Gauthier
• Faire Danser les gens : les mémoires du musicien de l’ombre, de Fred Rister
• Le géant - Bernard Estardy, itinéraire d'un génie du son, de Julie Estardy
• Sergent papa, de Marc Citti

Éditions Tristan
#document #rock

Retour sur les plus grands critiques rock américains (de Lester Bang à Nick Toshes) et leur écriture. Maud Berthomier à travers une quête inédite interroge les liens entre écriture et musique. Pour cela elle recueille les témoignages de tous ceux, qui ont façonné l’histoire mythologique du rock.

Éditions du Seuil,
#biographie #brel

Une virée avec Jacques Brel. De Brel, on sait tout, ça ronronne au salon. Brel mérite mieux. Il mérite d’être bousculé comme lui-même défonçait la scène ; sinon, à quoi bon une nouvelle pièce à son Olympia ?

Éditions du Nil,
#anthologie #féministe

Quand on est une fille, on nous apprend que la seule manière d’avoir le pouvoir d’une rockstar, c’est d’être une groupie, de montrer nos seins et d’être choisie pour la nuit. On nous apprend que la seule manière de réussir passe par les hommes. C’est un mensonge.” C’est par ces mots de Kathleen Hanna, que la journaliste Sophie introduit Girls Rock.

Éditions Le mot et le reste
#polar #quête

Premier roman, singulier, qui même sous forme d’un drôle de polar, une course poursuite vers la quête de la musique absolue en nous comptant les aventures de la rock star Alex Grant Zyler.

Éditions Séguier
#autobiographie #dansemusic

Je suis le plus célèbre des inconnus. Je travaille avec plaisir pour les autres sans chercher leur gloire. Et je n’ai pas quitté le Nord comme jamais je ne renierai ma musique. Il n’y aurait pas d’autre façon de se trahir. De se mentir. De se tuer. J’ai subi neuf cancers et je ne suis plus de traitement.

Éditions Gonzaï
#biographie #popculture

Le 18ème arrondissement. Les mythiques studio CBE et Bernard Estardy, musicien, producteur, aviateur de plus de deux mètres et au caractère bien trempé qui façonna les tubes des années 60 jusqu’aux années 80.

#roman #transmission

Comédien à la carrière essoufflée, Mathieu tente de renouer avec son fils Antoine, musicien prodigieux. Au rythme des tâtonnements de ce père absent se découvrent la tendresse prudente et la violence sourde des sentiments.

En quelques mots ?

  • Mettre en lumière ces livres dont on ne parle jamais et que l’on ne voit qu’à Noël. Cet événement ne s’est pas conçu comme un énième prix littéraire mais comme le fer de lance d’un phénomène plus niche.

    Jean Vedreine restaurateur, passionné de musique et collectionneur
  • Nous avons constitué un jury qui reflète toute la diversité du paysage culturel actuel. L’idée était de mixer les générations, les expériences et les genres, pour confronter les idées et se défaire d’un certain ‘entre-soi’.

    Jean Vedreine restaurateur, passionné de musique et collectionneur

BRASSERIE BARBÈS • 2, BOULEVARD BARBÈS, 75018 PARIS

Your message was sent, thank you!